Surgical [EP] (2nd LP / 2002)

by [p.u.t]

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    CD 11 tracks - 2002 - POGO Records 025

    Includes unlimited streaming of Surgical [EP] (2nd LP / 2002) via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 7 days

      €8 EUR or more 

     

1.
07:57
2.
3.
4.
04:58
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.

about

[P.U.T]
Lionel Beyet: Bass/Voice
Loïc Beyet: Guitars/Rythms

Recorded in middle of summer 2001 by Julien Besse at La Clef l'Eclipse, St Germain en Laye
Mixed in september 2001 / february 2002 , by Julien Besse and [P.U.T]
Mastered by Yann Pillas in february 2002
all songs & texts by [P.U.T]

Chroniques « Surgical [e.p] »

"Il semblerait malheureusement que le public goth français, en restant sur sa branche dark-wave et electro techno cheap « remarketisée » soit passé à côté de l’arbre émo, hard et punkcore puisant ses racines autant chez Killing Joke, Basement 5 et consorts que dans la galimatias This Heat/Sonic Youth /Harry Partch/Glenn Branca et j’en passe. Et si [P.U.T] sera qualifié sans doute trop vite à tort d’indus, c’est qu’on a oublié un peu vite, ici, Métal Urbain, là Laid Thénardier des débuts. Ne voyez pas une tentative de mise en boîte de nos Godflesh français, bien plus sautillant, pétillants et punky que ces derniers d'ailleurs ... Groupe de scène essentiellement, le passage du disque du duo laisse songeur car la moitié des titres peinent à exploser leurs harmoniques correctement sur une platine de part leur masse sonore (mais où est le 14ème cran de volume sur mon ampli ?). Reprenant le flambeau d'une scène où l'avait laissée Portobello ou Hint entre autres, le rock dub hypnotique sur base techno voir jungle brutale des 2 frères Beyet (pas très loin de Sidilarsen et Sleeppers) s’agrément aussi d’ambiant et de noise sur ce lp de 5 titres et 6 remixes"
Elegy #25

" [P.U.T] revient avec un e.p. aussi riche que leur précédent album. Un EP de quelques chansons et autant de remixes, 70 min tout de même. Les influences des 2 frangins se mêlent pour un créé un maelström de sonorités d’une puissance évocatrice digne des grands noms. Les mix qui tapissent plus de la moitié de ce disque sont autant d’interprétations personnelles de ce maëlstrom et prouvent que [P.U.T] suit la même voie royale que Hint, celle qui ne conduit nulle part sauf là où votre imagination vous guide. [P.U.T] continue de surprendre, sorte de GODFLESH français, influencé par HINT, naviguant en eaux troubles et privilégiant les ambiances torturées, ce groupe s'impose comme une référence."
Agitato

Bien barré le disque ! Et quand le duo annonce qu’il pratique une noise-dub-punk-jungle-indus-hip-hop-émo-dark, je pense que çà illustre plutôt bien le paysage musical de ce projet. 5 titres et 6 remixes pour une approche brutale et répétitive rappelant alors aux bons vieux KILLING JOKE, mêlés à KILL THE THRILL et autres PORTOBELLO BONES et SLEEPERS... Un titre comme « Surgical Cut » nous entraîne même sur les terrains bouleversés par TREPONEM PAL, c’est tout dire ... Le matin, çà détruit, le soir çà rallume la cafetière..
www.twicezine.net

"Le groupe des Yvelines, emmené par les activistes du label POGO, nous délivre son deuxième album toujours plus sur le fil du rasoir. C'est incroyable ce qu'ils peuvent faire comme boucan juste avec une guitare, une basse et une boite à rythmes !!! Le son est énorme (bien meilleur que sur le premier), les morceaux sont plus concis, plus directs, les programmations sont plus fouillées, même le chant de Lionel semble avoir progressé. Du coup, c'est toute leur musique qui s'en trouve chamboulée, en effet, l'ensemble a plus de chaleur et gagne nettement en puissance. Un bel exemple de progression pour le difficile passage au deuxième album. Au niveau du style, le duo dégage plus de personnalité. Toutefois, on ne s'éloigne pas énormément de leurs influences principales, à savoir Unsane et Neurosis qui aurait couché (sous acide...) avec Sonic Youth et Killing Joke pour accoucher d'un petit bébé nommé Sleeppers. Le tout remixé par Aphex Twin... D'ailleurs, puisqu'on parle de remixes, signalons que la moitié de l'album est retravaillée par des gens tels que Rune Ne555, Zenopede, Larvae, etc...Un travail qui me laisse plus froid, mais j'approuve quand même parce qu'au moins on en a pour son argent ! À noter également la création d'un nouveau label : Djeuze Grou, qui sort ici son premier disque en partenariat avec POGO »
[Greg]>> Voir aussi : Killing Joke, Unsane, Sleeppers, Aphex Twin / www.positiverage.com

"2ème production de ce duo basse / guitare / machine / voix, ce « surgical EP » présente 5 nouveaux titres toujours dans une veine noise-indus déjanté. Rythmiques répétitives et implacables empruntés à la jungle, guitares noise tout en dérapage et criante de douleurs sont là pour vous emmener dans une transe du système nerveux qui pourrait bien vous mener droit à la syncope. [P.U.T] semble être un vecteur parfait pour chasser les démons enfouis dans les tréfonds du cerveau des 2 frangins, une véritable catharsis, un exutoire chargé de haine et de frustration. LA démarche comme la musique rappelle fortement Godflesh et ce n’est pas moi qui vais m’en plaindre … Pour couronner le tout, et c’est devenu une habitude chez POGO Rec., les potes sont venus donner leur propre vision de la musique de [p.U.T] avec une série de remixs tueurs, qui est bien loin de désservir les compos des 2 protagonistes, la rendant encore plus tribale et prompte à vous faire entrer dans la transe. La relève de GODFLESH est désormais assurée ! Excellent en tout point !"
I turned into a Martian"

"Le duo sonique est de retour avec son savant mélange d'électro, de guitare et de basse [...] Ambiances sombres et travaillées. L'originalité et l'élégance résument bien ce disque"
Overcome

« Et dire qu’ils ne sont que 2 à faire tout ce raffût … C’est déjà annoncer la qualité de ce EP pour qui ici le mot raffut n’a pas ici une consonance négative, mais au contraire un savoir faire assez incroyable quand il s’agit de sortir des morceaux violents, bruyant et ô combien aboutis en tout point. Les 2 frangins Beyet sortent ce qu’on peut presque qualifier de disque parfait de part le chant toujours sur le fil du rasoir entre rupture et émotion, une guitare où la précision et la férocité des riffs plus acérés que ne le seront jamais les dents de grands squales blancs n’a d’égale que la puissance qui s’en dégage, des amplis basses toujours à la limite de l’implosion devant tant d’acharnement, le tout poussé à l’extrême par une boite à rythme où la folie se noie dans un désespoir et une noirceur palpable et dont cependant il sort une énergie incroyable. On a beau repenser aux Potobello, Hint ou Unsane, rien n’y fait, ce groupe est à part. Au final, on ressort différent de l’écoute de ce disque, un peu à la manière dont on se sent après s’être pris une branlée dans une bagarre de bar. A signaler aussi qu’on y retrouve des gens de Lab°, Rune et une bonne grosse poignée d’autres pour des remixes de P.U.T. Sur un point de vue purement musical, il n’y a rien à redire sur ce disque. Une réussite totale. Mon seul regret s’il devait y en avoir un est de le voir sortir en auto-prod chez POGO, que gère les 2 frangins Beyet – et loin de moi l’idée de vouloir critiquer un tel fonctionnement – mais sans doute qu’avec un disque d’une telle qualité, il ne serait pas forcément désavantageux de le voir sortir sur une plus grosse boite avec tout ce qu’il y a de promotion et de distribution en adéquation avec cette tuerie. »
TOF - Vicking

"Pas besoin d’être 5 pour faire un groupe, à 2 ça marche aussi et la preuve en est [P.U.T]. Ce groupe nous offre un son métal indus sans compromis. CA tourne dans la tête, c’est incisif et ça fait bobo. Une basse, une guitare, des machines et un chant pour nous torturer l’esprit. [P.U.T] nous font voyager dans une usine d’où les cries de l’acier nous arrache les trips. Le son est à la fois noise, indus, métal et hypnotique. Les voix saturées ajoute encore au malaise qui se dégage de cette musique […] car [P.U.T] nous donne ici 70 minutes en 12 titres pour retourner à l’intérieur de soi et vomir tout ce qui peut nous contrarier"
www.chez.com/hammerock

« La boîte a rythme bien calée. Basse, guitares parées. P.U.T dévale les pentes du Mont Indus Noise à grandes enjambées pour rejoindre des influences qui doivent être parfois un peu lourde à porter. Killing Joke, Godflesh, Sleeppers sont au menu. Mais une seule référence devrait suffire à mettre tout le monde d’accord ; Kill the thrill. Les Marseillais, auteurs d’un fabuleux 3ème album en 2001, passé complètement inaperçu, sont à mon humble avis le groupe le plus proche de Put. Surtout pour les croisements qu’on peut essayer de faire avec le « Dig » de la troupe phocéenne. Même attaque frontale. Jeu minimaliste et poignant… PUT a le futur entre ses mains.»
STNT

credits

released August 13, 2012

tags

license

all rights reserved

about

[p.u.t] Brussel, Belgium

2 brothers, betwen Paris/Brussels, making since 1998, mix of machines/guitars, noise, sludge, industrial punk to create a music borrows madness, emotion, heaviness & anger
5 albums, 8 maxis, 3 live recording, 1 split cd, 7" and v/a comp, do not disavow influences (Godflesh, S.Y, Scorn or Unsane)

More than 170 shows in France, Belgium, Netherlands, Italy, Austria, Swiss, Czech republic & Germany
... more

contact / help

Contact [p.u.t]

Streaming and
Download help